Le glossaire du Triathlon

Le glossaire du Triathlon

Le triathlon n’y échappe pas, on retrouve de nombreux termes techniques et abréviations.

Dans le domaine du triathlon comme dans d’autres sports, il existe un vocabulaire utilisé par les triathlètes. Cependant, ces termes techniques sont tous ou presque issus des disciplines qui constituent le triathlon à savoir la natation, le cyclisme et la course à pied.

Nous listons ici les mots et expressions les plus utilisés dans chacune des disciplines. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous cherchez un qui ne figure encore pas dans la liste, nous ferons une mise à jour de l'article pour avoir une liste utile et la plus complète possible.

4N, 2N : quatre nages, deux nages

15-15, 30-30 : en course à pied souvent employé signifie courir 30 sec vite 30 sec lent

Aérobie : Filière énergétique qui consiste à faire fonctionner les muscles avec la consommation d’oxygène.

Affutage : L’affûtage est la période pendant laquelle le sportif va diminuer sa charge d’entraînement et en conserver l’intensité une semaine ou dix jours avant une compétition. L’objectif étant de réduire la fatigue accumulée lors des dernières séances d’entraînement tout en maintenant ses acquis et son état de forme pour être performant le jour de la compétition.

Aire de transitions : C’est une zone définie par l’organisateur où le triathlète dépose son vélo et tout ce qui pourra lui servir pendant la course : ses affaires de vélo, de course à pied et son dossard.

Anaérobie : Filière énergétique qui consiste à faire fonctionner les muscles sans consommation d’oxygène (par exemple en sprint). L’organisme utilise d’autres substrats pour alimenter les muscles.

Aquathlon : Discipline proche du triathlon mais ne comportant pas la partie vélo. Elle se déroule donc ainsi : natation / course à pied. Elle se déroule généralement en début de saison en piscine quand les plans d’eau sont encore frais puis dans la saison en eau libre.

Attaque : il s'agit d'une accélération subite d'un ou de plusieurs coureurs. Il est très mal vu et mal poli d'attaquer lors d'un ravitaillement et encore plus lors d'une chute. Une attaque part souvent du milieu du peloton en remontant sur les côtés. Méfiance !

Bacher : Terme utilisé lorsqu’on abandonne une course.

Battements : Terme utilisé pour parlé des battements de jambes pour effectuer un travail spécifique. La planche est généralement utilisé sous les mains en avant pendant les battements de jambes.

Bike And Run : Discipline qui s’effectue par équipe de deux avec un seul vélo et où les partenaires s’échangent le vélo. C’est un bon entraînement pour l’hiver, ludique et qui peut se pratiquer en famille.

Billet de sortie : il s'agit d'une autorisation que le peloton accorde à un régional pour briller un temps avant d'être réintégré au peloton. Si le coureur n'est pas dangereux et n'en profite pas, tout se passe comme une échappée, si en revanche il est dangereux, le peloton force l'allure et bien souvent reprend l'échappé.

Brasse (Br) : Nage qui se pratique en regardant vers l’avant en alternant les mouvements des bras et des pieds. Les deux bras progressent en même temps et ensuite les deux jambes progressent à leur tour en même temps

Bonnet : Accessoire indispensable car obligatoire dans pratiquement toutes les piscines, il permet aux femmes d’éviter de se mouiller les cheveux mais permet aussi de limiter un peu le froid en eau libre. Il en existe en tissu qui ne permettront pas de garder les cheveux aux sec ni de protéger contre le froid, et pour cela il faudra privilégier les versions silicone

Braquet : Terme utilisé pour parlé du rapport de démultiplication utilisé. Un « gros braquet » signifie que la roue arrière fera un grand nombre de tour pour un tour de pédale. un gros braquet sera utilisé pour rouler sur le plat ou en descente. A l’inverse un « petit braquet » fera un moins grand nombre de tour de roue pour un tour de pédale. Les petits braquet seront donc utilisés pour gravir les route avec du dénivelé (monter les côtes).

CAP : abréviation personnelle pour la course à pied, pris en tant que discipline mais signifie aussi la partie course à pied d'un triathlon

Cintre : Terme utilisé pour parler du guidon

Cardiofréquencemètre  : Un cardiofréquencemètre est appareil, le plus souvent une montre, qui permet de mesurer la fréquence cardiaque en temps réel. La mesure de la FC (Fréquence Cardiaque) s’effectue grâce à un émetteur contenu dans une ceinture que l’on porte au niveau du thorax et qui va capter la fréquence cardiaque pour la transmettre à la montre. La FC peut aussi se mesurer directement au poignet grâce à des montres équipées pour.

Cassette : La cassette désigne le bloc constitué de l’ensemble des pignons situés sur la roue arrière.

CD : triathlon distance M

CLM : Abréviation de Contre La Montre. Il existe le format de course CLM qui, en triathlon, est une course chronométrée par équipe de 3 à 5 athlètes et dont le départ est donné toutes les 30 secondes pour chaque équipe. En cyclisme l’épreuve CLM s’effectue en individuel.

Vélo CLM : vélo avec un profil aérodynamique orienté pour la performance.

Contre : ce sont souvent des attaques portées lors de la réintégration d'un coureur échappé repris par le peloton

Courir assis : On parle de quelqu’un qui « court assis » quand il a le dos plié vers l’avant et qui donc, ne peut pas déplié les jambes en courant. Il effectue donc de petites foulées et de fait, est limité en terme de performance et donc de vitesse de course.

Crawl : Nage qui se pratique en regardant vers le bas (tête en avant). Les bras travaillent de manière alternative en allant chercher loin devant puis pousse vers l’arrière pour agir en tant que propulseur. Les pieds quand à eux travaille en battements alternatif de haut en bas et inversement.

Crawl poings fermés : Educatif consistant à nager le crawl en fermant les poings au lieu d’avoir la main bien à plat pour prendre l’habitude de nager aussi avec la surface des avants bras et de ressentir l’appui sur l’eau.

Crawl polo : Educatif consistant à nager le crawl en gardant la tête hors de l’eau comme le font les compétiteurs de waterpolo. Cela permet de se familiariser avec cette manière de nager souvent utile lors des départs en triathlon.

CYC : abréviation personnelle pour le cyclisme pris en tant que discipline, mais signifie aussi la partie vélo d'un triathlon

CD / DO : distance d'un triathlon comportant 1500m de NAT, 40km de CYC et 10 km de CAP.

Dénivelé : Le dénivelé est la différence d’altitude entre un point A et un point B sur la surface de la terre. Le dénivelé global sur une course est la différence d’altitude entre le point d’arrivée et le point de départ. Le dénivelé positif aussi appelé D+ désigne le dénivelé d’une montée et le dénivelé négatif ou D- celui d’une descente. En compétition on parle de dénivelé pour désigner l’ensemble du dénivelé positif c’est à dire le dénivelé cumulé de toute les montées. Le dénivelé négatif étant la somme des dénivelés de toutes les descentes.

DNF : Abréviation de Did Not Finish, ce qui apparaît sur les résultats lorsque l’on a pas fini sa course ou que l’on a perdu sa puce !

DNS : do not start (n’a pas pris le départ)

Dos (D) : Le dos est une nage qui contrairement aux autres ne se pratique pas en regardant vers l’avant mais vers le haut. C’est en quelque sorte comme le crawl mais avec le dos en contact avec la surface de l’eau. Les bras tournent alternativement entre eux et les pieds travaillent sous forme de battement alternatif entre eux.

Drafting : Le drafting est une technique utilisée en vélo pour bénéficier de l’aspiration du peloton en se mettant à l’abris derrière les autres cyclistes, ce qui permet de dépenser moins d’énergie et de s’économiser physiquement. On peut aussi bénéficier de cette aspiration en se plaçant derrière un seul cycliste. Cette technique est également utilisée en natation lorsqu’un nageur se place sur le côté d’un autre nageur ou dans les pieds d’un nageur devant lui pour bénéficier de son aspiration. En triathlon le drafting a longtemps été interdit, il est maintenant autorisé sur les grandes épreuves fédérales et olympiques.

Drill / roulis : Le Drill (en anglais) ou roulis (en français), est le mouvement de rotation effectué par les épaules et les hanches autour de l’axe longitudinal du corps qui est plus ou moins horizontal pendant la nage (du crawl).

DSQ : disqualifié

Duathlon : Discipline proche du triathlon mais ne comportant pas de partie natation. Le déroulement se fait souvent de la sorte : course à pied/vélo/course à pied.
Certains confondent parfois avec le biathlon qui est un sport hivernal regroupant le ski de fond et le tir.

Echappée : il s'agit de coureurs qui ont pris leur billet de sortie ou qui ont porté une attaque qui a fonctionné et qui ont creusé un certain écart avec le reste des coureurs resté en peloton. Les échappés dès qu'ils le peuvent se doivent de s'organiser et de prendre des relais pour qu'elle puisse aboutir

Echauffement : tout comme une automobile a besoin d'une période pour que tous les composants du moteur soient à bonne température, votre corps a besoin d'être prêt à supporter un effort. Pour ce faire, il est impératif de ne pas se lancer dans un effort brutalement, mais au contraire, y aller progressivement. Cette période, parti prenante de l'entraînement s'appelle l'échauffement.

Educatifs : Le terme éducatif est utilisé en natation comme en course à pied pour faire référence à des exercices particuliers qui permettent de travailler la bonne technique des mouvements. Exemple : montée de genou, talon fesse, griffé, crawl poings fermé, crawl polo, rattrapé.

EF : endurance fondamentale

Elastiques : Les élastiques sont parfois utilisés avec le pull buoy afin de fixer les pieds l’un contre l’autre et de couper leur mouvement. En effet on a toujours tendance à bouger les pieds légèrement quand on utilise un pull buoy (réflexe).

Endurance : L’endurance est la capacité des individus à maintenir un effort dans le temps et à résister à la fatigue physique. En triathlon, une épreuve longue distance requiert de l’endurance.

En force / en vélocité : Les deux termes s’opposent. On parle de « pédaler en force » quand on tourne les jambes à une cadence faible (en dessous de 70 tr/min) et donc on sollicite les muscles pour développer une grande puissance musculaire. A l’inverse, on parle de « pédaler en vélocité » lorsque l’on tourne les jambes à une cadence élevée (au dessus de 80-90 tr/min), cela sollicite plus le coeur mais moins la force musculaire des jambes.

Étirement : cela doit être aussi naturel qu'une douche après l'effort. D'ailleurs les deux jouent le même rôle : l'hygiène et le bien-être. Un muscle sollicité par l'entraînement devrait toujours être étiré soigneusement pour éviter l'accumulation de déchet dans les fibres du muscles, causant au mieux des courbatures ou des crampes, au pire des lésions comme des tendinites ou des déchirures..

Fartlek : Le fartlek est un exercice comme le fractionné avec alternance d’allure rapide et lente. Ces alternance se font de manière un peu plus ludique. C’est ce qui fût le précurseur de la technique de fractionné, inventé par le suédois Gösta Holmer puis copié par de nombreux entraîneurs.

FC = FREQUENCE CARDIAQUE : La fréquence cardiaque est le rythme auquel bât notre coeur, elle est propre à chacun et peut varier d’un individu à l’autre en fonction des températures extérieures ou de son niveau de fatigue. La FC est utilisée lors des entraînements pour mesurer l’intensité de l’effort. Il faudra mesurer sa FC au repos et sa FC Maximale pour connaître le nombre de battements maximal que peut effectuer le coeur en une minute et ainsi programmer une séance d’entraînement adaptée à son rythme.

FCM : fréquence cardiaque maximale

FFTri : Fédération Française de TRIathlon. Instance fédérale gérant le triathlon en France

Foncier : Le foncier désigne l’allure de base que le coureur peut tenir le plus longtemps possible. Travailler le foncier permet de gagner en endurance.

Fractionné : Le fractionné est une technique d’entraînement en course à pied qui consiste à alterner des périodes de course rapides et des périodes de course lentes pour gagner en vitesse et améliorer ses capacités d’endurance. Les variations d’allure s’effectuent à intervalles réguliers avec toujours une phase de course et une phase de récupération. Le fractionné court (exemple 30 secondes vite / 30 secondes lent) permet de développer la vitesse. Le fractionné long sur des séances dites au seuil, permet de développer sa capacité à maintenir un effort dans la durée.

Gainage : Le gainage est une technique utilisée pour renforcer les muscles du dos et les abdominaux en profondeur en maintenant une position statique pendant un certain laps de temps. Cette méthode est fortement utilisée dans les programmes d’entraînement sportifs pour renforcer la posture et prévenir des blessures.

Griffé : Educatif consistant à venir griffé le sol avec la partie avant du pied. Ceci pour s’habitué à avoir un temps de contact très court avec le sol et de poser le pied à la vertical du corps plutôt que d’aller chercher devant.

HIM : half iron man, soit 1,9 + 90 + 21

Home Trainer : Le home trainer est un appareil sur lequel on fixe la roue arrière de son vélo pour pouvoir s’entraîner chez soi.

IM : Ironman, soit 3,8 + 180 + 42 (format de course et label d’une société privée)

IT : Interval Training : il s'agit d'une méthode d'entraînement qui consiste à séparer une distance en plusieurs petits tronçons courus à la même allure que la compétition

Ironman : distance du triathlon mythique et originel d'Hawaii. Il comporte 3800m de NAT, 180km de CYC et 42.195km de CAP. Il est aussi appelé Longue Distance (LD) avec un différence pour Nice.

Junior : catégorie d'âge pour moins de 18 ans. En gros cette catégorie vient avant les cadets (15-16 ans), les minimes (13-14 ans) et les poussins (11-12 ans).

LD : Abréviation du format Longue Distance en triathlon avec 4000 m de natation, 120 km de vélo et 30 km de course à pied.

Lignes : En course à pied, une ligne est une course d'environ 30sec en ligne droite, bien couru, où l’athlète se focalise sur sa foulée. Elle peut être agrémenter d'exercices particulier.

Macrocycle : on parle là de planification de l'entraînement à l'échelle de l'année. Concrètement, l'athlète se fixe plusieurs objectifs dans l'année, et planifie ses mésocycles d'entraînement de manière à arriver affûté à la compétition. De la même manière, on parle de régénération, de reprise, de foncier avant de basculer dans la préparation des objectifs.

Mains en bas : Expression utilisée pour dire que les mains sont positionnées dans la partie basse du guidon/cintre. Cette partie étant « creuse » cela permet d’avoir une bonne prise en main et d’avoir une position plus basse du buste et ainsi rouler à vive allure.

Master : catégorie chez les nageurs à partir de 25 ans et séparée en tranche d'âge de 5 ans.

Mésocycle : on sépare à l'échelle de la compétition et de la saison des groupes de semaines où les charges de travail varient en vue de préparer une compétition. Par exemple : alterner une semaine tranquille après trois semaines d'entraînement intensif dont l'un dur est un mésocycle de 4 semaines.

Microcycle : on sépare l'entraînement en plusieurs cycles. Le microcycle se joue à l'échelle d'une semaine, par exemple on prévoit une journée de repos absolu sans sport mais avec des étirements, le week-end des sorties longues en endurance parce qu'on a un peu plus le temps, une à deux séances dures, des séances de fartlek etc.…

Montée de genou : Educatif consistant à monter exagérément les genoux en courant à vitesse souvent réduite pour s’habituer à déplier les jambes lors de la course et réduire le temps de contact du pied au sol.

Nage libre : le choix de nage est laissé au compétiteur qui choisit la nage qui est le plus rapide pour lui. C'est très souvent le crawl, mais en triathlon rien n'oblige à choisir le crawl et à garder cette nage durant toute l'épreuve aquatique

NAT : abréviation personnelle pour la natation prise en général, mais signifie aussi la partie natatoire du triathlon

NC : nage complète

Papillon (pap) : Nage qui se pratique comme la brasse en alternant les mouvements de bras puis les mouvements de jambes. C’est une nage qui est très technique et physiquement très éprouvante si l’on ne la pratique pas correctement.

Parc à vélos : Le parc à vélos est l’endroit où sont entreposés les vélos pendant un triathlon, on l’appelle aussi la zone de transition puisque c’est là qu’ont lieu les deux transitions lors de la course.

Peloton : Un peloton est un ensemble de cyclistes qui roulent ensemble. Rouler en peloton permet de profiter de l’effet d’aspiration en étant protégé et donc de fournir moins d’effort.

Penalty Box : Littéralement “boîte de pénalité”, c’est l’endroit où les triathlètes sanctionnés en compétition doivent s’arrêter un temps défini par l’arbitre en fonction de la pénalité qu’il leur a imposée.

Pince nez : Petite pince généralement en plastique, parfois renforcée avec une armature métallique, qui vient de mettre sur le nez afin d’éviter la remontée d’eau dans les orifices nasaux. Ceci peut être très pratique en piscine pour les personnes allergiques au chlore.

Plaquettes (PL) : Petites plaques de plastique qui se fixent aux mains avec des élastique ou sangle en caoutchouc pour effectué un travail spécifique des bras. Elles sont souvent (mais pas obligatoirement ) utilisé en même temps que le pullbuoy.

Plateau / pignon : Les plateaux sont les roues dentées de grand diamètre situés sur le pédalier. Les pignons sont des roues dentées de petits diamètres situées sur la roue arrière. l’ensemble des pignons forme la cassette.

PMA (Puissance Maximale Aérobie) : Puissance développée à VO2max, pouvant être maintenue environ 6 min.

PP : pull buoy + plaquettes en natation

PPG : Abréviation de Préparation Physique Générale. Cela consiste à faire des exercices de renforcement musculaire : abdominaux, gainage… pour gagner en puissance et prévenir les blessures. Vous pouvez consulter notre article sur la PPG en Triathlon pour en savoir un peu plus.

Prendre un relais : Technique utilisée en vélo de route qui permet d’économiser son énergie lorsque l’on roule à plusieurs. Les cyclistes vont se relayer au devant du peloton. Chacun leur tour ils vont passer de la position de tête à l’arrière du peloton.

Prolongateurs : Les prolongateurs sont une extension du cintre du vélo qui permettent au cycliste d’y poser ses avant bras pour avoir une position plus aérodynamique et gagner en vitesse. Cela permet aussi de pouvoir alterner les positions sur les longues distances et gagner en confort. Attention, toutes les tailles de prolongateurs ne sont pas acceptées sur les courses en triathlon.

Promo : distance d'un triathlon comportant 500m de NAT, 20km de CYC et 5km de CAP. Ce triathlon devrait être initiatique et devrait être réservé aux débutants. Les compétiteurs sur des courtes distances devraient se tourner vers la distance sprint

Pull buoy (PB) : Le pullbuoy est une sorte de flotteur en mousse que l’on vient placer entre les jambes pour améliorer l’horizontalité du corps dans l’eau tout en effectuant un travail spécifique avec les bras. Il est parfois utilisé aussi en guise de planche (tenu à l’avant avec les mains) quand l’on veut, à l’inverse, effectué un travail des jambes.

Pyramide : souvent utilisé en NAT, il s'agit de marier plusieurs distances croissantes d'abord, décroissantes ensuite : exemple 100m Dos, 200 Brasse, 400m NL, 200 Dos, 100 Brasse R15 sec

Rattrapé : Educatif consistant à nager de manière discontinu en venant rattrapé la main en attente avec la main qui revient avant de déclencher la propulsion avec la main suivante.

Ravitos = Ravitaillement : Zone où les triathlètes viennent se ravitailler après la course, on y trouve de la nutrition et des boissons d’hydratation. Suivant les courses et les distances proposées il existe des ravitos intermédiaires.

Récupération : Procédé qui consiste à restructurer l’organisme après un entraînement ou une course et qui passe par le repos, la nutrition, l’hydratation, le massage, le sommeil... La récupération est essentielle pour permettre au sportif de recouvrer ses capacités et donner à son organisme la possibilité de se régénérer. Un atout pour progresser dans les entraînements futurs et prévenir les blessures. Pour en savoir plus sur les phénomènes de récupération vous pouvez lire cet article.

Régénération : il s'agit d'une période de temps qui permet au corps sollicité par les diverses efforts physiques de réparer les dégâts causés par ceux-ci. Une régénération peut être une journée de repos dans la semaine d'entraînement, une semaine avec moins de volume d'entraînement (toutes les 3 semaines par exemple ou avant une course), ou carrément un mois complet à la fin de la saison et avant de recommencer à s'entraîner (un nouveau macrocycle). On privilégie de la regénération active car l'arrêt complet de sport outre que cela crée un choc physiologique, fait perdre tout le bénéfice d'un bon entraînement.

Repos : c'est le terme que j'utilise pour désigner la récupération active ou passive après un effort dans une série ou dans un interval-training

Reprise : il s'agit après la période de régénération, avant de se préparer de nouveau à suivre un entraînement. Cette période est beaucoup plus courte que le long apprentissage d'un débutant pour suivre les distances ou les durées de nos entraînements sans trop d'effort, mais il ne doit pas être négligé sous peine de blessures.

Retour aérien : On parle de retour aérien pour le trajet effectué par le bras (en crawl) quand il sort de l’eau au niveau de la hanche pour revenir à l’avant du corps et ensuite revenir dans l’eau. Il s’oppose au trajet sous-marin qui est la phase propulsive de la nage.

Retour au calme : On parle de retour au calme à l'intérieur d'un entraînement, c'est en fait un retour au repos, en effet il ne faut pas couper brutalement son effort.

Rolling Start : Départ d’un triathlon par vagues pour fluidifier le flot des participants quand ils sont nombreux. Les athlètes sont répartis dans des SAS classés selon les temps visés en natation, c’est alors une course contre la montre qui s’engage où l’on ne connaît les résultats définitifs qu’à la fin.

Senior : catégorie d'âge juste au dessus de celles des Juniors et allant jusqu'aux vétérans (en gros 18-29 ans)

Série : il s'agit d'une méthode d'entraînement qui consiste à répéter x fois une distance donnée avec une période de récupération prédéfini. Exemple : 10x100m NL R15 sec en NAT, ou encore 4x400m R 200 m trotté lentement en CAP. Une série peut être croissante ou décroissante, avec des variations dans l'intensité ou dans la distance.

Shorty : il s'agit du caleçon de cycliste très moulant pour permettre une bonne sensation en natation avec une peau de chamois synthétique à l'entrecuisse pour le vélo mais suffisamment fin pour ne pas gêner les mouvements en CAP

Sillonner : les Québécois allergiques aux anglicismes utilisent souvent ce mot pour dire drafter

Singlet : il s'agit de ce petit débardeur en tissu synthétique (pour mieux sécher) souvent équipé de poches en arrières pour y mettre du ravitaillement, d'une fermeture éclair sur le devant pour ventiler la poitrine et toujours un peu trop court pour ventiler le ventre et faciliter la digestion des ravitaillements

SL : sortie longue, c'est une sortie en endurance, effectuée à un rythme tranquille le plus souvent le week-end.

Sortie à l'australienne : Pendant la partie natation, quand les athlètes effectuent plusieurs fois le même parcours natation et sortent de l’eau entre chaque boucle. Ils courent avant de replonger dans l’eau.

Sprint : distance d'un triathlon comportant 750m de natation, 20km de CYC et 5 km de CAP

Stop Lacets : La définition même du lacet en devient chamboulée car il ne sert plus à nouer ses chaussures puisque qu'avec le système autobloquant, plus de nœud à faire...

Surcompensation : Phase de l’entraînement qui consiste à soumettre régulièrement l’organisme à des contraintes de plus en plus dures et des efforts inhabituels. Cela permet au sportif de s’habituer à de nouvelles situations pour pouvoir progresser.

Surentrainement : Lorsque le sportif enchaîne les entraînements sans phase de récupération ou que la phase de récupération est incomplète, on parle alors de surentraînement et c’est à ce moment qu’apparaît le risque de blessure. Le corps est fatigué et le sportif ne progresse plus, il peut même voir ses performances diminuer.

T1 = TRANSITION  : La T1 représente la première transition sur une course en triathlon c’est à dire le passage de la partie natation à la partie vélo.

T2 = TRANSITION 2 : La T2 représente la deuxième transition sur une course en triathlon c’est à dire le passage de la partie vélo à la partie course à pied.

Talon fesses : Educatif consistant à monter exagérément les talons jusqu’à toucher les fesses (si l’on y arrive) en courant à allure modérée pour s’habituer à réduire le temps de contact du pied au sol.

Trail : Pratique de course à pied dans les chemins et souvent avec un dénivelé important

Transition : mot magique, c'est la quatrième discipline d'un triathlon et en tant que telle il faut s'y préparer. En réalité, il y a deux transitions : natation-vélo (NAT/CYC) et vélo-course à pied (CYC/CAP).
Vous pouvez consulter notre article pour faire des transitions rapides en Triathlon.

Travail technique : L’expression « travail technique en cyclisme correspond aux éducatifs en natation et course à pied. L’expression éducatif en cyclisme est très peu utilisé. Cela consiste donc, comme les éducatifs, à effectuer des exercices spécifiques visant à améliorer la qualité gestuelle du pédalage.

Triathlon : épreuve d'endurance associant trois disciplines commençant par la natation, puis le vélo pour se terminer avec de la course à pied. Il n'y a pas d'arrêt du chrono.

Triathlon IRONMAN® : Le triathlon Ironman® est l’épreuve la plus longue en triathlon avec 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,195 km de course à pied.

Triathlon IRONMAN®70.3® : Course de format XL, l'appellation 70.3® vient de la distance totale de la course en miles soit 113,1 km avec 1,9 km de natation, 90 km de vélo et 21,1 km de course à pied.

Trifonction : La trifonction permet de de nager, pédaler et courir avec une seule tenue. Elle sèche rapidement après la natation et elle est confortable pour le vélo grâce à une peau de chamois qui sait se faire oublier pour la course à pied. Il existe des modèles de trifonction une pièce et deux pièces.

Trot ou jogging : il s'agit de la course à pied mais courue non en quête de performances, mais au contraire, couru souplement en endurance.

Tuba frontal : Comme son nom l’indique, c’est un tuba qui permet de respirer sans sortir la tête de l’eau mais qui vient se positionner devant le visage au lieu d’être sur le côté comme habituellement. Il permet donc se concentrer sur la technique de nage des bras et de pouvoir incliner la tête sans que l’eau rentre à l’intérieur. Cela ne sert qu’à effectuer un travail spécifique d’entraînement en piscine car ceci en interdit en compétition.

Vague : désigne des groupes d'athlètes partant à des moments précis dans le cas d'une participation nombreuse. On peut séparer ainsi les élites des amateurs, ou encore les juniors des seniors et des vétérans, ou encore les hommes des femmes. Il arrive que dans les triathlons dont la partie aquatique se déroule dans une piscine, on sépare les nageurs selon leur niveau de performance pour limiter le nombre de nageurs par lignes d'eau à moins de 8…

Vélociste : c'est le nom du marchand de cycle.

Vélo stationnaire : il s'agit d'un appareil qui se fixe sur la roue arrière de votre vélo et qui permet de faire du vélo au chaud dans votre appartement sans vous mouiller au dehors. Pratique pour l'hiver !

Vétérans : catégorie d'âge pour quadra-quinca-sexagénaires et même plus ! Un vétéran âgé de 83 ans a terminé l'Ironman d'Hawaii en 99.

Village Expo : Le village exposant est une zone sur un triathlon où des marques exposent leurs produits pour les participants à la course et leurs accompagnateurs.

VMA (VMA Vitesse Maximale Aérobie) : Vitesse à VO2max. La VMA est la vitesse maximale que l’on peut tenir le plus longtemps en course à pied. C’est la vitesse pendant laquelle le coureur atteint sa consommation maximale d’oxygène. La VMA sert de base pour les entraînements de fractionné, selon le niveau de chacun la VMA sera plus ou moins élevée et elle va définir les allures de course pour la séance.

VO2max : Consommation maximale en oxygène utilisée par les muscles au cours d’un effort.



8 raisons pour lesquelles les triathlètes se blessent

8 raisons pour lesquelles les triathlètes se blessent

De part sa nature, le triathlon peut être source de multiples blessures. Vous pouvez év...
Les pathologies du Triathlète

Les pathologies du Triathlète

Vous passez votre temps dans la piscine, sur votre vélo et sur les sentiers lorsque votre pir...
La recherche Scientifique dans le Triathlon

La recherche Scientifique dans le Triathlon

Contrairement à la plupart des autres sports, le triathlon exige de la condition physique et...
Les meilleures vidéos de Triathlon

Les meilleures vidéos de Triathlon

Installez-vous confortablement ! bon films ! Dans l'ombre d'un homme : Jérémy Morel...
Tout savoir sur les règles en Triathlon ?

Tout savoir sur les règles en Triathlon ?

C'est presque le jour J ! Bientôt, vous pourrez enfin vous imprégner de cette nouvelle...
Les magasins et boutiques de Triathlon

Les magasins et boutiques de Triathlon

Amateurs de Triathlons, avant de participer à votre course, vous allez devoir vous équ...
Trouver un emploi dans le Triathlon

Trouver un emploi dans le Triathlon

Vous êtes à la recherche d'un emploi dans le domaine du Triathlon ? Voici deux sites qu...
Les questions des débutants en Triathlon

Les questions des débutants en Triathlon

Le Triathlon était autrefois considéré comme une forme bizarre d'auto-torture p...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialitéJ'accepte