Rencontre avec Marion Delas

Rencontre avec Marion Delas

1 - Peux-tu te présenter, comment es-tu arrivé(e) au Triathlon ?

Je m'appelle Marion Delas, j'ai bientôt 31 ans et je pratique le triathlon longue distance : Ironman de Nice(2014), Celtman(2016), double-Ironman de Marans(2017), Quintuple Ironman du Défi Marandais (5 en 5 jours/2018)… Mais aussi un peu de cyclo/trail : diagonale des fous(2018), Ecotrail de Paris(2018), Paris-Brest-Paris(2015), Paris-Roubaix(2016). J'aime les épreuves difficiles et qui permettent de tester son endurance et son mental. J'y suis venue bizarrement. Je pratiquais l'athlétisme depuis 15 ans, mais je ne trouvais plus de plaisir dans l'entrainement et mes nombreux déménagements (vie étudiante oblige) m'ont éloignée d'une pratique régulière au stade, comme c'était le cas pendant mon sport étude. J'ai rencontré quelqu'un qui faisait des Ironmans, je m'y suis intéressée et j'ai eu envie de me lancer en regardant les vidéos! Puis, cette passion ne m'a plus quittée même si j'ai tendance à m'éloigner des compétitions officielles pour participer à des courses plus familiales et atypiques comme le quintuple Ironman du Défi Marandais.

2 - Si tu devais choisir une seule séance d'entrainement, ce serait laquelle ?

Je dirais que c'est la fameuse séance "gros bloc" : 200km à vélo, ou 4heures de vélo+2h de course à pied… Celle où tu pars pour la journée, et tu vas faire le vide en toi, rentrer épuisée physiquement, mais requinquée physiologiquement. Ce sont ces séances là, mes préférées.

3 - Quel est ton meilleur souvenir de course ?

C'est le double Ironman de Marans, car nous étions 4 à prendre le départ et nous avons tous réussi notre défi sportif. Nous avons franchi la ligne d'arrivée ensemble, symboliquement et tous les bénévoles étaient émus. Je n'avais jamais imaginé qu'ils vivraient les choses aussi fort que nous, même en étant bénévoles. Et puis, la course avait pour but de récolter des fonds pour Vaincre La mucoviscidose et des gens touchés par cette maladie étaient là, ça a donné du sens à ce que nous faisions.

4 - As-tu un rituel d'avant course ?

Sur les longues courses, j'aime qu'on me tresse les cheveux en tresses africaines (3 ou 4). Je me sens en mode "guerrière" quand j'ai cette coiffure (et je dois l'avouer, c'est aussi très pratique!)

5 - C'est quoi une journée parfaite pour toi ?

C'est une journée de vélo en plein été. J'ai eu du mal à me mettre au vélo, j'aimais tant courir. Pourtant aujourd'hui, c'est l'activité que je préfère. Et quand on part faire une journée complète de vélo en été, je me régale. C'est un effort non traumatisant, qui fatigue tout le corps entier, permet d'aller loin, de voir du paysage… J'adore!

6 - Quelle est la gourmandise qui te fait craquer à tous les coups ?

J'ai du mal à résister aux apéros : une bonne bière fraiche avec du saucisson…

7 - Quelle chanson te file la pêche à coup sur ?

"Madcon" Don't worry ! C'est très à propos, surtout en ce moment (coronavirus!)

8 - Qu'emporterais-tu sur une île déserte ?

Un carnet de note et un stylo pour écrire. C'est essentiel pour moi de pouvoir noter mes pensées, écrire, me vider la tête par écrit.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité. J'accepte