Prolongateur Triathlon : Nos conseils pour acheter un produit de qualité

Prolongateur Triathlon : Nos conseils pour acheter un produit de qualité

Les prolongateurs de triathlon sont des extensions de guidon dotées d'appuis rembourrés pour les avant-bras qui permettent au triathlète d'adopter une position plus aérodynamique en ramenant son corps vers l'avant dans une position repliée, avec un torse abaissé. Nous vous expliquons dans cet article leurs avantages et leurs inconvénients.

Qu'est-ce qu'un prolongateur Triathlon ?

Les prolongateurs Triathlon sont devenus un des équipements indispensables dans la panoplie du Triathlète. Tout cycliste professionnel sait à quel point il est impératif d'être dans la position optimale pour atteindre la vitesse optimale, la précision et le confort de conduite, les prolongateurs triathlon vous aideront à améliorer ces aspects.

Dans ce guide, nous allons examiner de près les meilleures barres aérodynamiques disponibles sur le marché aujourd'hui. Chaque article vous fournira des informations détaillées qui vous aideront à trouver celui qui correspond à vos besoins. Nous examinerons également de près les caractéristiques les plus importantes afin de vous donner un meilleur aperçu de ce que vous devez prendre en compte avant de vous décider pour l'une de ces barres aérodynamiques.

Meilleurs Prolongateurs de Triathlon: guide à l'achat

Nous avons listé pour vous les meilleurs prolongateurs Triathlon disponibles en ligne qui ont un bon rapport qualité/prix. Découvrez les marques les plus populaires et achetez votre aerobar chez alltricks.com :

PROLONGATEURS PROFILE DESIGN T5+ CARBON NOIRPROLONGATEUR PROFILE DESIGN SONIC/ERGO/35A AEROBARPROFILE DESIGN LEGACY 2 AEROBAR

Prolongateur Profile Design T5+ Carbon

Prolongateur Profile Design Sonic  Ergo

Prolongateur Profile Design Legacy 2


Diamètre de cintre: 31.8mm

Diamètre de cintre: 31.6mmDiamètre de cintre: 31.8mm
Poids : 638gPoids : 559gPoids : 450g
Prix de vente
prixprix
189,99 euros*

Prix de vente
prixprix
109,99 euros*

Prix de vente
prixprixprix
 69,99 euros*


Acheter sur:

Acheter sur Alltricks


Acheter sur:

Acheter sur Alltricks


Acheter sur:

Acheter sur Alltricks

* prix hors période de solde ou promotions

Quels sont les différents types de prolongateur ?

Pour vous aider à l'achat de vos prolongaueur voici quelque info technique.

Nous distinguons trois grands types de prolongateurs. Nous présentons également les principales caractéristiques pour le ix de chacun d’entre eux.

Les prolongateurs courts

Ils sont destinés en priorité à un montage sur un vélo de route. Si l'on considère que la position optimale en terme de puissance et de confort, sur un tel vélo, est obtenue mains aux cocottes et avant-bras en appui sur le cintre, on constate que l'areobar idéal doit donc avoir les caractéristiques suivantes : Sa longueur ne doit pas excéder les cocottes et les repose-bras doivent être le plus prêt possible du cintre. Dans le cas contraire, la position sera trop allongée et trop redressée faisant perdre les avantages liés à l'utilisation du prolongateur !

Ces modèles de prolongateurs sont conseillés si vous possédez un vélo de route. Leur configuration vous permet de bénéficier de la position optimale pour une puissance et un confort de choix. Si vous êtes un passionné des courses avec drafting, c’est le modèle qu’il vous faut. Vous devez donc choisir le prolongateur triathlon court si :

Vous êtes un débutant ;

Vous pratiquez plusieurs activités cyclistes, cyclosportives ou des courses sur des routes avec un important dénivelé ;

Vous voulez participer aux courses comme le Grand Prix, ITU, et le Championnat de France…

Les prolongateurs classiques

Comme les prolongateurs courts, ceux-ci se fixent sur un cintre indépendant, d'où leur nom anglo-saxon de " Clip on " mais ils sont plus longs que les précédents, avec généralement des repose-bras plus confortables, tant parce que les coussinets sont plus fournis que parce qu'ils se placent plus sous l'avant-bras que sous le poignet.

Destinés à des réglages plus spécifiques triathlon, avec une position plus avancée que la position classique, ils s'avèrent néanmoins assez polyvalents et il est possible de trouver le modèle adapté, quelque soit la position. Il faut juste être bien attentif à certains points importants. Contrairement aux prolongateurs courts, ces modèles classiques ont une grande influence sur les réglages du vélo, le choix est donc crucial. Par conséquent, ils doivent être choisi en fonction du cadre et de la position choisie et non le contraire. Le point le plus important sera la position des repose-bras, le choix de la bonne longueur (taille ou réglage selon les modèles) sera l'élément final :

> la position horizontale des repose-bras : c'est simplement la distance entre la selle et les repose-bras... Compte tenu de la répartition des masses plus avancée que sur un vélo de route, le poids soutenu par les bras et l'areobar sera plus important. D'où l'intérêt de placer les repose-bras le plus près possible du coude, permettant ainsi un appui squelettique, plutôt que musculaire et de réduire le porte-à-faux, important sur les prolongateurs courts (voir illustration ci-dessous). 

> La hauteur des repose-bras par rapport au cintre : évoquée précédemment pour les prolongateurs courts : Elle revêt ici une importance moindre car la hauteur du guidon est secondaire, c'est le prolongateur qui prime ...

l'utilisation de potences de différentes angulations, d'entretoises, etc. permettra d'avoir une certaine plage de réglage. Néanmoins, attention au moment du choix car dans certains cas, la conjonction d'une douille de direction haute et d'une areobar avec des repose-bras hauts interdit d'abaisser le buste suffisamment, gage d'une bonne position aérodynamique.

Note : pour ces 2 critères, le choix de la potence est donc important tant en longueur qu'en angulation.

> Le dégagement des repose-bras : c'est un point très important, souvent négligé mais le contact du genou avec les repose-bras nous rappelle parfois à cette réalité. Rare sur les vélos de route car l'espace entre les genoux et le cintre, notamment en danseuse, reste important, il devient déterminant sur un vélo de tri, car la distance horizontale entre le jeu de pédalier (et non plus la selle comme précédemment) et le cintre est parfois limitée … Il faut donc tenir compte de cet élément pour le choix de la taille du prolongateur et de la potence afin de mettre les genoux à l'abri de ces chocs inopportuns. Remarquez, ce problème concerne essentiellement ceux qui ont un buste court, c'est pourquoi j'en parle d'expérience … pour eux, le choix d'un prolongateur un peu plus court que prévu et d'une

potence un peu plus longue, s'il limitera le confort un peu car les repose-bras seront plus avancés sous l'avant-bras, améliorera sensiblement celui de leurs genoux.

> Largeur des repose-bras : là, peu de soucis sur ce type de aerobar, ils sont tous réglables ... dans une certaine mesure.

> La longueur du cintre : pas de mystère pour ce réglage... mesurez vos avant-bras entre l'endroit où vous voulez positionnez votre repose-bras et l'endroit où vos mains le saisiront ... pour les prolongateurs réglables en longueur, pas de soucis ; en revanche, pour les modèles à tailles, le choix est plus délicat mais les indications données par les fabricants doivent suffirent. Ces prolongateurs se fixent bien entendu sur toutes sortes de cintres, classique route, corne de vache mais dans le cas des cintres classiques, il faudra souvent oublier la position mains en bas, car c'est le positionnement du prolongateur qui prime et oblige à descendre le cintre route de quelques cm. 

Les prolongateurs intégrés

Ce sont des prolongateurs très particuliers. Ils fournissent un surplus d’aérodynamisme. Ces areobar sont plus raffinés, mais requièrent l’utilisation de leviers de vitesse et la présence d’un guidon corne de vache. Vous pouvez opter pour ces modèles du prolongateur triathlon si vous devez effectuer essentiellement des courses plates. Son utilisation est aussi conseillée sur les chemins moyennement vallonnés ou si vous avez un vélo pour les courses contre la montre.

Ils intègrent le prolongateur, le guidon corne de vache et éventuellement la potence …Ces areobar sont donc très spécifiques et apportent généralement un plus en terme d'aérodynamisme, grâce à un raffinement des formes, et en cohésion mécanique, en raison du nombre limité de vis et autres fixations … la contrepartie est le poids, souvent plus élevé que si l'on choisissait des éléments séparés. En d'autres termes, ce sont des produits super spécialisés, et leur choix doit se faire en conséquence car d'une part, en raison de la présence systématique d'un guidon corne de vache, l'utilisation de leviers de vitesses sur le prolongateur est conseillée (en effet, l'utilisation de leviers combinés type STI/Ergopower (Shimano/Campagnolo), si elle est malgré tout possible, pose quelques problèmes en terme de routage des câbles, et donc de fluidité des changements de vitesses et, plus ennuyeux, de freinage). D'autre part, il y a une interaction importante entre la cadre et le prolongateur adoptés : pourquoi ? Parce que la hauteur de la douille de direction ainsi que la hauteur des repose-bras auront une influence directe sur les possibilités de réglages de la position aérodynamique, et notamment la hauteur du buste ! Bien entendu, cette dernière remarque est également valable pour les prolongateurs classiques, mais l'investissement plus important dans le cas des intégrés oblige à plus de prudence ! 

En résumé : 

Vous débutez et ou souhaitez privilégier une position route classique pour différentes raisons (le confort, la pratique d'autres activités cyclistes, cyclosportives…) : Optez pour une areobar court.

Vous participez à des courses ITU, Grand Prix et autres sur lesquelles le drafting est autorisé : dans ce cas, le prolongateur court s'impose

Vous participez à des courses avec un dénivelé est important en montagne, et vous avez un vélo dédié à cette pratique : optez plutôt pour une géométrie route avec un prolongateur court.

Vous participez à toutes sortes de courses, plutôt vallonnées, mais sans cols à franchir, et/ou vous adoptez une position plus avancée : choisissez un prolongateur classique, en prenant soin de choisir la bonne taille et de bien régler la longueur en fonction de votre position.

>>Lire notre article sur comment regler son velo de Triathlon

Vous participez essentiellement à des courses plates à moyennement vallonnées et/ou vous avez un vélo dédié aux courses très roulantes : choisissez un prolongateur classique avec guidon en corne de vache et leviers de vitesses sur le prolongateur, voire un prolongateur intégré serait encore mieux.

Les avantages des prolongateurs Triathlon

Étant donné que de nombreux athlètes professionnels se sont illustrés lors de nombreuses compétitions en utilisant des barres aérodynamiques, tout le monde veut avoir sa part de l'action. Pour un équipement aussi peu coûteux, les barres aérodynamiques présentent de nombreux avantages pour le cycliste, notamment :

Confort

Rouler sur n'importe quelle distance peut être physiquement éprouvant, surtout lorsque vous roulez dans des zones où votre corps est soumis à de fortes contraintes. Le fait d'avoir des barres aérodynamiques fixées à votre guidon vous donne la possibilité de changer de position de temps en temps pendant que vous roulez pour soulager la pression qui accompagne la conduite de votre vélo.

Réduire la résistance au vent

Tous les cyclistes ont appris à connaître la résistance au vent et à quel point elle est un facteur à prendre en compte lorsqu'on roule. Principalement, plus la surface disponible pour le vent est grande, plus la résistance est importante en termes de vitesse. La principale raison d'installer des barres aérodynamiques sur votre vélo est de modifier votre position de conduite et de rendre votre profil physique aussi étroit que possible tout en réduisant votre surface pour diminuer votre résistance au vent.

Vitesse

Le principal avantage des barres aérodynamiques, et la raison pour laquelle elles sont si populaires parmi les cyclistes professionnels, est l'accélération de la vitesse qu'elles apportent. Elles améliorent véritablement votre aérodynamisme global tout en augmentant votre vitesse.

Les gains de vitesse avec une position d'aérobarre correctement réglée sont significatifs et valent bien le poids supplémentaire de votre vélo complet. Les cyclistes plus rapides gagneront proportionnellement plus de vitesse que les cyclistes plus lents, surtout sur les plats et les descentes. Pour la plupart des cyclistes, à des vitesses de montée, il y a peu ou pas d'avantage à maintenir une position aérobarre.

Réduction des blessures

Les blessures arrivent rapidement dans le monde du cyclisme, et votre état de santé n'est pas différent, la plupart d'entre elles proviennent de votre positionnement lorsque vous faites du vélo et la plupart du temps votre posture n'est pas dans un alignement correct. L'ajout de barres aérodynamiques à votre vélo peut avoir un impact et une différence énormes sur votre posture, vos contraintes et vos niveaux de confort. En apportant ce petit ajustement à votre vélo, vous aurez moins de chances de développer des problèmes de dos ou de cou qui peuvent survenir lorsque vous faites du vélo dans une position bizarre ou inconfortable.

Caractéristique principale

L'une des principales qualités des prolongateurs est la quantité d'adhérence qu'ils procurent. Cette qualité, en soi, permet à un cycliste d'augmenter sa vitesse sans perdre le contrôle sur des routes cahoteuses ou non planes. On entend souvent parler des accidents de vélo que les coureurs professionnels rencontrent au cours d'un marathon rapide ; les guidons aérodynamiques peuvent être la solution pour éviter un accident.

Quelles sont les autres caractéristiques essentielles à prendre en compte ?

Accoudoirs ergonomiques

L'accoudoir ergonomique doit être ajusté à la longueur de votre bras pour un meilleur contrôle et un plus grand confort. Si vous l'alignez correctement, il réduira vos points de pression et vous offrira une conduite plus confortable. Il peut également empêcher l'engourdissement lors d'un long trajet.

Support J4

Si les barres aérodynamiques ne sont pas correctement réglées, elles peuvent être inconfortables ou vous empêcher de contrôler la direction. Les réglages du support J4 permettent d'ajuster la rotation et la longueur d'extension des barres aérodynamiques. La possibilité de régler le support J4 peut vous permettre d'accueillir plusieurs utilisateurs plus facilement.

Coudières

Les coudières vous aideront à absorber les chocs potentiels que vous pouvez subir sur les routes accidentées. Il est essentiel d'avoir la bonne quantité de rembourrage pour la forme de votre coude. Les coudières améliorent également votre confort lors des longs trajets et empêchent votre coude de subir les dommages associés aux vibrations.

Barres aérodynamiques à clipser

L'utilisation d'une méthode de fixation par clip peut accélérer le processus d'installation ou de retrait des barres aérodynamiques, surtout si vous en utilisez plusieurs. Même s'ils sont considérés comme des clips, ils sont fermement fixés par une vis.

Barres de base

Il existe deux types de barres de base : la barre standard, que vous saisissez devant l'aile, et la barre inversée, que vous saisissez derrière l'aile. Les deux types sont bons pour vous donner une position aéro, mais les barres de base inversées vous donnent une meilleure prise et empêchent vos mains de glisser vers l'avant.

Comment monter un prolongateur sur le vélo de triathlon ?

Il y a beaucoup de choses à prendre en compte lorsque vous envisagez d'utiliser les avantages des prolongateurs triathlon. L'un des aspects auxquels vous devez penser est la durée de ces avantages. Si vous cherchez à faire une longue sortie ou à rouler dans le prochain vent de travers, vous aurez besoin de prolongateurs qui vous donneront les avantages de l'aérodynamisme, de la vitesse et du confort, qui entreront en jeu sur le parcours sur lequel vous courrez. 

Lors du choix du type de prolongateur aérodynamique, le type de guidon sur lequel il sera monté fait la différence. Vous devrez choisir le bon type de barre aérodynamique à fixer à votre cintre ou à l'ensemble cintre/barre aérodynamique. Avec des barres de suspension, vous aurez besoin d'une barre aérodynamique qui se monte aussi bas que possible pour que vos avant-bras reposent juste au niveau du haut des barres. Avec les barres TT de style bullhorn, les barres aérodynamiques que vous choisissez doivent avoir une hauteur supplémentaire au-dessus du point où elles se fixent, car une combinaison barre bullhorn et potence bien ajustée sera nettement plus basse que les barres de style drop.

Certains modèles de barres aérodynamiques sont réglables en longueur, d'autres non. Pour les barres de type drop ou clip-on, vous devez choisir une longueur de barre aérodynamique où la position de votre main ne dépasse pas de plus de quelques centimètres les leviers de frein. Les professionnels de l'ITU qui courent sur la distance olympique (et les coureurs juniors) sont limités à des barres de style drop avec une barre aérodynamique qui ne dépasse pas le point le plus avancé de leurs leviers de frein. Ceci pour des raisons de sécurité, mais donne en fait une bonne position lorsque la position du guidon est optimale. Cependant, ce n'est généralement pas aussi confortable qu'un vélo dédié au triathlon avec prolongateur.

Il existe de nombreux ensembles d'aero bar. Faites une recherche approfondie avant d'acheter pour vous assurer qu'ils fonctionneront avec la longueur du tube supérieur de votre cadre actuel. Assurez-vous également que l'extrémité avant de votre vélo est suffisamment basse, car les arceaux sont positionnés plus bas que les arceaux de route. Dans certains cas, pour les cyclistes de petite taille, une roue avant de 650c est nécessaire. Je préfère une unité avec une potence séparée pour que vous puissiez changer la longueur et ajuster l'angle.

Les barres aérodynamiques qui n'ont pas de réglage de longueur sont généralement disponibles en trois longueurs (S/M/L). Il y a généralement un guide sur la boîte où vous devez mesurer la longueur de votre avant-bras pour un ajustement correct. Gardez à l'esprit que si la position de votre guidon est correcte, la plupart de la longueur de votre avant-bras est déjà prise en compte, donc je trouve que peu de cyclistes, voire aucun, n'ont besoin de la plus grande longueur, les tailles petites et moyennes convenant à la majorité.

Ensuite, assurez-vous que les tiges d'extension peuvent être ajustées à la longueur de votre bras. Elles sont généralement reliées à l'avant du vélo et sont fabriquées en aluminium ou en carbone de qualité supérieure. Ces tiges d'extension peuvent être adaptées au cycliste en les abaissant un peu ou en les inclinant de manière à ce qu'elles soient bénéfiques pour le cycliste. Si la vitesse est ce que vous recherchez, regardez le poids et le matériau dans lequel elles sont fabriquées, comme l'aluminium ou le carbone.

Plus les prolongateurs sont légers, plus le cycliste peut aller vite. N'oubliez pas que ces barres aérodynamiques doivent également avoir la force de soutenir le cycliste. En règle générale, les barres aérodynamiques efficaces pèsent entre 400 et 600 grammes. Si vous aimez une position plus détendue, vous pouvez envisager des barres aérodynamiques avec des barres de base.

Ces barres vous offrent une position plus détendue pour les longues sorties. Elles sont situées légèrement à l'extérieur et directement sous les tiges d'extension et se trouvent sur le Zipp Vuka Aero et le 3T Revo Team. Pour un confort optimal au niveau des coudes, veillez à ce que vos protections soient suffisamment rembourrées.

En fait, il est connu que les fabricants et les cyclistes concentrent leur attention sur les caractéristiques des barres aérodynamiques telles que l'aérodynamisme et le poids. Parfois, une caractéristique particulière semble être ignorée ou oubliée : la façon dont elle s'adapte au cycliste. Autrement dit, si les barres aérodynamiques ne peuvent pas vous placer dans la bonne position, elles vous sont inutiles. L'ajustement correct est ce qui vous donne les avantages que vous recherchez pour obtenir le confort sur les longs trajets, la puissance et la vitesse supplémentaires, et l'aérodynamisme.

Il existe plusieurs façons de s'assurer que vos barres aérodynamiques sont parfaitement adaptées, notamment en réglant la portée et la rotation du coude. Vous pouvez également ajuster la largeur, l'empilement et la position de l'extension. En faisant ces ajustements, vous obtiendrez un ajustement plus sûr et plus confortable.

Réglages des prolongateurs Triathlon

L'ajustabilité est un facteur vital lorsqu'il s'agit de prolongateur Triathlon, car une mauvaise configuration peut avoir un impact considérable sur la vitesse et le confort. Nous découvrons ici comment et quand perfectionner la position de l'aérofrein...

Pour de nombreux triathlètes débutants, leur première mise à niveau aéro consiste à visser un jeu de guidons aérodynamiques à clipser sur leur vélo de route et à s'attendre à ce que des morceaux de temps tombent de la division de leur vélo. Pourtant, beaucoup d'entre eux se retrouvent plus lents et plus mal à l'aise. Les vélos de route ont une géométrie différente de celle des vélos de TT et il faut en tenir compte lors de l'installation d'un guidon.

Comme le souligne Phil Burt, physiothérapeute principal de l'équipe cycliste britannique et auteur de Bike Fit : Optimise Your Bike Position for High Performance and Injury Avoidance, explique : "Un vélo de route et une position de TT ne seront pas compatibles à moins que vous ne fassiez quelques ajustements de plus que de simplement clipper un jeu d'aérobars.

"Votre position de conduite normale doit être tournée vers l'avant pour obtenir une position aérodynamique efficace, mais sans trop vous étirer et comprimer l'angle de vos hanches. L'angle de selle et la longueur du tube supérieur de la plupart des vélos de route rendent la chose difficile. Vous devrez probablement déplacer votre selle vers l'avant, peut-être installer une tige de selle qui augmente l'angle de la selle et évidemment ajuster la hauteur de votre selle pour tenir compte de ces changements. À l'avant, vous devrez probablement aussi envisager une potence plus courte pour réduire la portée. Une fois que vous avez trouvé la bonne position, il est essentiel de vous entraîner dans cette position et de ne pas attendre le jour de la course."

Même si vous optez pour une configuration dédiée au TT, la possibilité d'ajuster le vélo, en particulier le cockpit, à votre position doit être une considération majeure. De nombreux systèmes intégrés ne permettent pas la gamme de réglages nécessaires et, bien qu'ils puissent paraître élégants, glissants et tentants, n'oubliez pas que plus de 80 % de la traînée est due au pilote.

Lorsque les ingénieurs de Zipp ont conçu leurs barres Vuka, la possibilité de réglage était au cœur de leurs préoccupations. Nathan Schickel, chef de produit chez Zipp, déclare : "Depuis la création des barres aérodynamiques Zipp en 2006, l'accent a été mis sur le réglage pour permettre au cycliste de trouver sa position aérodynamique la plus confortable. Nos concepteurs savent que ne pas avoir une position dans laquelle vous pouvez rester pendant toute votre course est une occasion perdue d'aller vite. C'est pourquoi nous veillons à ce que les barres et les boulons soient aussi faciles à régler que possible."

Bien qu'il soit important de s'entraîner en position de course, il y a des moments où se recroqueviller sur son aérobarre n'est pas une bonne idée. Les situations de groupe telles que les sorties en club en sont un exemple évident. Avec l'Union internationale de triathlon (ITU) qui rendra légales certaines courses de championnats de groupes d'âge pour 2016, certains coureurs vont se retrouver dans des situations de course en peloton avec la possibilité d'utiliser des aérobars courts. Si vous avez des doutes sur vos capacités de maniabilité, optez pour une configuration de route droite. Si vous utilisez des barres aérodynamiques, assurez-vous qu'elles sont conformes aux règlements de l'ITU pour les courses avec drafting légal.

Même en situation de course, ne soyez pas esclave de votre aérofrein. Si le parcours est vallonné, il y aura un moment pendant la montée où la puissance accrue de la position assise ou debout l'emportera sur les gains aérodynamiques de l'utilisation de votre aérofrein. Même sur les routes fermées, si vous n'êtes pas familier avec une descente, il est préférable de perdre un peu de vitesse et de couvrir vos freins.

Les modèles "Clip-on" peuvent être ajoutés rapidement et facilement car ils se clipsent à la fois sur les guidons normaux et les barres de base aérodynamiques (aussi appelées "cowhorns"). Les tribarres à clipser coûtent environ 50 €, les prix augmentant en fonction des matériaux et du poids. Les guidons "combi" complets (barres de base avec extensions d'arceau intégrées) sont plus chers et théoriquement plus aérodynamiques.

Une configuration aérodynamique optimale du guidon favorise une zone frontale minimale avec vos avant-bras étendus devant vous. Plus vous pouvez rapprocher vos coudes, mieux c'est, car ils agiront comme un carénage et dirigeront le flux d'air autour du reste de votre corps. Votre dos doit être aussi plat que possible, vos genoux frôlant tout juste votre poitrine lorsqu'ils passent au sommet du coup de pédale.

Après la tentative réussie de record de l'heure de Bradley Wiggins, le composant de son vélo qui a attiré le plus d'attention était son aérobarre en titane imprimé en 3D. Conçu et usiné avec précision pour s'adapter à sa position, il a joué un rôle majeur dans son parcours stupéfiant de 54,526 km. La zone frontale d'un cycliste étant l'un des principaux facteurs déterminant la traînée, les guidons qui facilitent une position basse et étroite sont recherchés depuis que l'on a pris conscience de l'importance de l'aérodynamique.

Cependant, les barres aérodynamiques ne sont pas une solution unique et rapide pour les triathlètes. Pour le coureur, les prolongateurs peuvent faciliter une position de conduite plus aérodynamique, mais si cette position n'est pas durable ou compromet trop la production de puissance, le résultat net peut être une diminution de la vitesse. Le vélo, ses composants et le cycliste doivent être considérés comme une unité dynamique globale.

Si vous vous concentrez trop sur une seule partie, comme le guidon, les résultats en situation réelle peuvent vous surprendre et vous décevoir. Andy Smallwood, directeur de la société Boardman Bikes, a constaté que cela était vrai lors du développement de son vélo TTE.

"Lorsque nous avons pris les réglages de l'AiR 9.8 de Pete Jacobs, vainqueur de la course Kona, et que nous avons commencé à les utiliser comme base de référence pour notre nouveau modèle TTE, nous avons décidé, dans le respect des paramètres d'ajustement et de réglage, de rendre le cockpit aussi aérodynamique que possible", explique Smallwood.

"Les tests CAO et CFD ont montré que les nouveaux guidons étaient extrêmement glissants et que le vélo, dans son ensemble, affichait des chiffres indiquant qu'il était 14 à 24 % plus rapide. Mais lorsque nous tenions compte d'un coureur, l'ensemble du montage était 4 % plus lent. Le problème était que les barres étaient trop bonnes. L'air passait par-dessus, mais heurtait les genoux du cycliste. En tirant les leçons de cette expérience, nous avons redessiné les barres pour manipuler le flux d'air et avons produit une configuration complète qui était 4 % plus rapide.

Prolongateur en carbone ou aluminium ?

Je voudrais changer mon prolongateurs pour un nouveau type, mais je ne sais pas encore si je dois choisir l'aluminium ou le carbone. Quels sont les avantages et les inconvénients de l'aluminium et du carbone ? Dois-je choisir un prolongateur en aluminium moins cher plutôt qu'un prolongateurs en carbone plus léger et plus aérodynamique ?

Ces questions sont très débattues, notamment lors du choix de nouveaux cadres ou composants. L'objectif de ce rapport est de vous guider en définissant les points les plus importants (confort, coût, rigidité, poids et durabilité) qui doivent être gardés à l'esprit avant de choisir entre le carbone et l'aluminium.

Confort

La plupart des comparaisons entre le carbone et l'aluminium tournent autour de cette caractéristique. Le carbone est généralement plus cohérent dans l'amortissement ou l'absorption des vibrations provenant des irrégularités des sentiers, tandis que l'aluminium a tendance à transmettre davantage de ces vibrations dans vos mains. Sur les pistes avec de grands enfants, les guidons en carbone permettent d'économiser beaucoup d'énergie puisque les mains sont moins susceptibles d'être secouées par rapport aux guidons en aluminium. Par conséquent, les guidons en carbone sont généralement plus confortables à manier que les guidons en aluminium.

Coût

En ce qui concerne le prix, les barres en aluminium sont généralement les plus chères. Le carbone peut facilement coûter deux fois plus cher que l'aluminium, car le matériau est plus léger et plus aérodynamique.

Rigidité

Le carbone et la rigidité sont normalement liés l'un à l'autre, ce qui explique pourquoi les barres en carbone sont aussi rigides, voire plus rigides, que celles en aluminium. La croyance commune veut que les composants et les barres en aluminium soient plus rigides que les barres en carbone parce qu'ils donnent l'impression d'être plus durs que ces dernières, même si la raison est liée aux différences d'amortissement des vibrations entre les deux matériaux. En outre, les guidons en aluminium ont tendance à fléchir beaucoup plus lorsqu'on appuie sur les poignées que les guidons en carbone.

Poids

Le carbone présente un avantage significatif en termes de poids : les barres en fibre de carbone sont généralement plus légères que les barres en aluminium et elles garantissent des poids plus faibles et des vélos plus rapides.

Durabilité

En ce qui concerne la résistance aux chocs, il n'y a pas de grande différence entre le carbone et l'aluminium, car les deux peuvent supporter beaucoup d'abus sans se briser. Cependant, les prolongateurs en aluminium de haute qualité sont plus susceptibles de se déformer si l'impact est important. Par conséquent, l'aluminium peut donner des indications plus précises sur la durée de vie restante en fatigue. D'un autre côté, les barres en carbone ne se déforment normalement pas, et elles ne se brisent que lorsqu'elles atteignent la fin de leur durée de vie.

Pour conclure, les prolongateurs en carbone sont généralement plus coûteux, plus confortables, plus rigides et plus légers que les prolongateurs en aluminium.

Autres manières d'améliorer son aérodynamisme ?

Vous pouvez améliorer votre aerodynamisme à vélo en jouant sur les facteurs suivants : rapprocher vos bras,  position des mains, position du corps, rapprocher les pieds des manivelles, un casque aérodynamique, des vêtements sur mesure, les roues, les pneus...

FAQ Sur les prolongateurs triathlon

Pourquoi les triathlètes utilisent-ils des prolongateurs ?

Les triathlètes du début des années 1980 ont réalisé que les prolongateurs leur permettaient de maintenir des vitesses plus élevées, et ont commencé à les utiliser dans les courses. Si les coureurs sur route pouvaient utiliser des vélos de triathlon pendant leurs épreuves de course sur route, ils atteindraient très certainement des vitesses moyennes plus élevées, mais au sacrifice de la sécurité des coureurs qui les entourent.

Où acheter des prolongeurs ?

Vous trouverez des prolongateurs d'occasion dans notre rubrique Market Place ou sur les différentes boutiques en ligne telle que Alltricks, Triathlon Store etc...

Les prolongateurs valent-ils la peine ?

Oui, les guidons aérodynamiques valent vraiment la peine d'être utilisés pour les vélos de route, de triathlon, de TT et de gravier. Vous devriez vous en procurer car ce sont des barres uniques qui vous aideront à améliorer votre aérodynamisme, à rétrécir votre position et à vous donner la possibilité de tirer votre corps vers l'avant dans une position repliée. Ils sont faciles à installer et certains ont une fonction de clipsage pour rendre les choses encore plus simples. Ils sont également connus pour leur grande capacité de réglage pour plusieurs pilotes.

Cela dit, pourquoi ne pas vouloir rouler de manière plus productive et plus sûre avec des barres aérodynamiques ? Elles sont également très utiles pour prévenir les blessures et les accidents.

Les barres aérodynamiques sont-elles assemblées ?

Oui, elles sont livrées assemblées, mais vous devrez les installer sur votre vélo. Les barres aérodynamiques sont généralement fixées au vélo à l'aide d'un boulon et d'un dispositif de fixation. D'autres s'adaptent parfaitement au guidon grâce à un support et deux vis. Dans les deux cas, ils sont relativement faciles à connecter à votre vélo.

Les coudières peuvent-elles être tournées ou réglées ?

Oui, la plupart des coudières peuvent être réglées, mais il y en a qui ne se retournent pas. C'est un fait que l'ajustabilité est une caractéristique qu'il ne faut pas négliger, et les barres aérodynamiques sont allées encore plus loin - leur ajustabilité vous apporte confort, vitesse et un meilleur aérodynamisme.

Combien de temps pouvez-vous gagner en utilisant un prolongateur triathlon ?

En règle générale, cela dépend du niveau d'énergie du cycliste et de son positionnement avec les barres aérodynamiques ; cela aide un cycliste à atteindre la vitesse moyenne de 40km/h. Si vous choisissez des barres aérodynamiques dont la barre de base est étroite, il est possible que vous preniez un peu plus de temps qu'avec des barres de base plus larges. En moyenne, sur 40km, le gain réel des aerobars par rapport à une position aero similaire sur un vélo sans est d'environ 1mn15s.

Quels sont les avantages d'un prolongateur triathlon ?

Le confort de la position, la réduction de la prise au vent avec un gain de vitesse.

Comment les barres aérodynamiques vous donnent-elles une position aéro ?

Le positionnement des barres aérodynamiques vous permet de rapprocher vos avant-bras et, lorsque vous vous penchez en avant, votre torse s'encastre dans la petite ouverture entre vos avant-bras. Cette technique vous donnera la position étroite que vous recherchez et permettra un meilleur aérodynamisme.

Comment puis-je savoir quel style de barres aérodynamiques me convient le mieux ?

Pour répondre à cette question, vous devez connaître plusieurs éléments : l'endroit où vous avez l'intention de rouler, la durée de votre randonnée, la position que vous souhaitez adopter et la vitesse que vous souhaitez atteindre. Après avoir pris ces décisions, vous serez en mesure de faire un choix précis en examinant les caractéristiques, les évaluations et les critiques des barres aérodynamiques disponibles aujourd'hui.

Les barres de base inversées sont-elles meilleures que les barres de base standard ?

Sur les barres de base inversées, la prise se fait derrière l'aile plutôt que devant, ce qui vous donne une meilleure prise et empêche vos mains de glisser vers l'avant pendant que vous roulez. En outre, plus l'angle de l'aile est prononcé, plus l'aérodynamisme est bon.

Les prolongateurs triathlon ont-ils une excellente capacité de préhension ?

Oui, ils ont de bons systèmes de préhension qui vous donnent un meilleur contrôle sur votre vélo. Les barres de base inversées mentionnées ci-dessus sont connues pour leur capacité de préhension.

Est-il prudent d'utiliser un prolongateur dans une course avec un vent de travers ?

Oui, c'est sans danger car cela réduira la position de votre corps et vous donnera un meilleur aérodynamisme contre le vent, surtout si vous jouez le rôle du coureur attaquant. Tous les coureurs bénéficieront de ce type d'épreuve. Cependant, il est essentiel de s'adapter correctement à vos barres aérodynamiques, de connaître le parcours et d'avoir la confiance nécessaire pour dévaler une pente raide.

Quelle est la différence entre les prolongateurs carbone ou aluminium ?

La principale différence entre les deux éléments se résume à leur poids. Les barres aérodynamiques en carbone sont généralement les plus légères des deux. Cependant, pour une raison quelconque, l'aluminium est légèrement moins cher. Bien sûr, la décision finale peut aussi être basée sur la vitesse à laquelle vous voulez conduire votre vélo. Pour ceux qui aiment la conduite rapide et sauvage, nous suggérons d'acheter le plus léger des deux.

Si j'utilise un prolongateur, serai-je toujours dans les limites des directives ITU/UCI ?

Certains guidons aérodynamiques sont conformes aux directives ITU/UCI, comme le guidon Vision Team Mini TT. La plupart des marathons autorisent les barres aérodynamiques dans le cadre de leurs compétitions ; consultez le règlement pour vous assurer qu'elles sont autorisées.

J'ai un TCR advance giant à changement de vitesse électronique ; les barres aérodynamiques s'adapteront-elles au guidon ?

Il devrait s'adapter à la plupart des guidons de taille standard. Mesurez d'abord le diamètre de votre guidon avec une ficelle qui vous facilitera la tâche. Les guidons aérodynamiques ont des ouvertures pour les câbles sur les tubes, retirez les capuchons et faites passer les câbles à travers les ajustements appropriés. Une autre option serait de les faire passer entièrement et d'utiliser les pièces de réglage pour que les guidons aérodynamiques soient bien ajustés.

Quelle taille de clé Allen faut-il pour tous les colliers de serrage ? Combien de boulons y a-t-il dans chaque dimension ?

Quatre boulons maintiennent les pinces sur le guidon, et ils nécessitent tous une clé Allen de 5 mm. Une clé de 4 mm sera nécessaire pour effectuer les réglages de rotation et d'extension. Cette réponse concerne toutes les tailles standard.

Je souffre du canal carpien ! Est-ce qu'il me sera difficile d'utiliser les prolongateurs ?

Non, il ne sera pas difficile pour vous d'utiliser des barres aérodynamiques ; en fait, le positionnement de nombreuses barres aérodynamiques donne un confort supplémentaire au poignet et à la main. Par exemple, le système Redshift Quick-Releas

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité.J'accepte