Prolongateur Triathlon : Quand les utiliser ?

Prolongateur Triathlon : Quand les utiliser ?

Lorsque l'on installe pour la première fois un prolongateur Triathlon sur son guidon on se demande souvent comment et surtout quand les utiliser ?

Dans cet article, nous vous donnons quelques pistes de réflexion pour vous aider à optimiser votre position avec votre prolongateur Triathlon.

Le premier constat que vous ferez et que vous aurez besoin des mains sur les cocottes pour les descentes délicates, mais la majorité de votre temps de vélo devrait être passé sur le guidon.

Vous avez du mal à trouver la meilleure façon d'utiliser votre guidon pour un effet maximal ? Utilisez-les sauf s'il y a une raison impérieuse de ne pas le faire.

La grande majorité de la traînée qui vous pénalise sur le vélo - 70 ou même 80 % dans certains cas - provient de vous plutôt que du vélo, il est donc vital d'adopter une position de conduite efficace.

L'utilisation d'un prolongateur peut vous faire gagner quelques minutes pendant la partie vélo d'un triathlon (cela dépend d'un grand nombre de facteurs différents), vous voudrez donc l'utiliser autant que possible.

Le fait est, cependant, que vous ne pouvez pas être sur le prolongateur 100% du temps. Vous devez bouger vos mains pour freiner, par exemple, et si vous avez un prolongateur sans levier de vitesse, vous devrez aussi bouger vos mains pour changer de vitesse.

À d'autres moments, vous voudrez déplacer vos mains vers le guidon pour un meilleur contrôle. La tentation est grande de descendre de votre prolongateur à chaque virage et légère descente, mais ce n'est pas toujours nécessaire. Oui, si la sécurité est un problème, vous devez remettre vos mains sur le guidon, mais vous pouvez prendre certains virages et descentes en restant en position aérodynamique.

Vous êtes le seul à pouvoir en juger, mais la pratique en entraînement vous donnera la confiance dont vous avez besoin pour rester sur le prolongateur dans un plus grand nombre de situations. Sortez progressivement de votre zone de confort en parcourant plusieurs fois une section de route délicate en restant sur le guidon et vous serez surpris de ce que vous pouvez faire. 

Il en va de même pour les conditions de vent. Parfois, vous vous sentirez plus stable dans un vent de travers ou par temps venteux avec les mains sur le guidon, mais là encore, l'utilisation de votre prolongateur à l'entraînement vous aidera à développer vos compétences. Ne vous contentez pas de fixer votre prolongateur Triathlon pour la course en espérant que tout ira bien.

Lorsqu'il s'agit de grimper, le gain aéro est moindre lorsque vous êtes sur les extensions, mais tout compte. N'hésitez pas à sortir de la selle de temps en temps si vous en avez besoin sur les pentes vraiment raides, mais cherchez toujours à retrouver votre position aérodynamique dès que les conditions vous le permettent.

Pour de nombreux autres conseils sur les performances, consultez notre section Entraînement Triathlon

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité.J'accepte